Alexandra est présentement doctorante dans le programme de Ph.D. individualisé en architecture de l’Université de Montréal sous la direction de Jean-Pierre Chupin au Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle. Elle détient une maitrise en aménagement de l’Université de Montréal et un baccalauréat en design de l’environnement de l’UQAM. Elle est également titulaire d’un baccalauréat en éducation de l’Université d’Ottawa.

Son mémoire de maitrise portait sur l’architecture des écoles Steiner-Waldorf, mouvement pédagogique international né au début du 20ème siècle qui a donné lieu à des projets de conception d’écoles riches d’enseignement. Son projet de recherche doctorale vise maintenant à explorer les fondements épistémologiques, pédagogiques et esthétiques qui sous-tendent l’architecture scolaire contemporaine.

Titre : Une forme silencieuse d’enseignement: Analyse comparative de la relation entre stratégies architecturales et théories du développement de l’enfant dans un corpus canadien d’écoles primaires contemporaines.

Résumé de recherche : Ce projet doctoral porte sur l’analyse des formes et des espaces architecturaux des écoles primaires récemment construites en vue de dégager des critères d’appréciation de la valeur pédagogique et esthétique de l’architecture scolaire. Cette recherche va s’appuyer sur une série d’études de cas afin d’examiner la relation entre le forme, la spatialité et la fonctionnalité ainsi que le rôle que joue l’architecture au niveau du développement de l’enfant. Elle vise à contribuer à l’élaboration d’un modèle théorique qui permettra de mieux comprendre le didactisme de l’architecture scolaire ainsi que les enjeux sociaux et culturels qui y sont liés. Cette recherche va également se pencher sur les projets d’écoles primaires canadiennes ayant reçus des prix d’excellence en architecture ainsi que sur les concours de conception d’écoles.

Mots clés : Architecture, architecture scolaire, projet d’architecture, histoire et théorie de l’architecture, critique architecturale, éducation, développement de l’enfant, concours d’architecture, prix d’excellence

Bechara Helal est docteur en Architecture de l’Université de Montréal. Ses recherches, sous la direction de Jean-Pierre Chupin, portent sur le modèle du laboratoire de recherche scientifique dans les pratiques architecturales contemporaines. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en structure de l’École Polytechnique de Montréal et d’une maîtrise professionnelle en Design Architectural de l’Université de Montréal, il a eu l’occasion de participer dans le milieu de la pratique à la conception de plusieurs projets en situation de concours, en particulier dans le cadre de l’agence Saucier + Perrotte Architectes.

Fruit d’efforts collectifs, ce livre se parcourt de multiples façons, tel un guide de voyage dans la recherche de la qualité architecturale.

Les textes qui composent cet ouvrage collectif, rédigés par une trentaine d’auteurs, renvoient aux ressources du Catalogue des Concours Canadiens (CCC), grande archive numérique ouverte en ligne au public depuis 2006. Ces éditoriaux proposent une sélection d’une soixantaine de concours couvrant les 70 dernières années de l’histoire canadienne avec un accent particulier sur la période contemporaine. L’œuvre est collective puisque ces concours, organisés par de nombreuses institutions publiques et privées, ont donné lieu à la conception de plusieurs centaines de projets d’architecture, d’urbanisme et de paysage, d’un océan à l’autre. Réalisés ou idéalisés, tous ces projets contribuent potentiellement à la constitution d’un patrimoine matériel et immatériel commun.

Sachant que les organisateurs, concepteurs, jurés ou critiques de nos environnements n’opèrent jamais dans la solitude, on peut dire, sans exagération, que cet ouvrage est le fruit de la collaboration d’une myriade de personnes. C’est ce que nous appellerons ici : concourir à l’excellence en architecture.

En savoir plus sur Potential Architecture Books

Adrienne  Costa est doctorante à l’École d’architecture de l’Université de Montréal sous la direction de Jean-Pierre Chupin, Ph.D., et sous la direction Rémi Papillault, HDR, dans le cadre d’une entente de cotutelle avec l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse.

Ayant effectué ses études d’architecture à Paris Bellevile (ENSAPB) et Toulouse (ENSAT), elle est diplômée en 2006. Ayant créé son agence en 2010 dans les Pyrénées Orientales, elle  réalise essentiellement des projets de commande publique, notamment des équipements scolaires, sociaux et universitaires (CROUS de Perpignan) et participe à des concours (Espace Cathédrale de Perpignan). Elle enseigne depuis 2012 à l’Ecole Nationale d’Architecture de Toulouse.

Ses recherches doctorales portent sur la coupe au travers de l’histoire de la représentation architecturale en examinant ses liens avec les doctrines de résistance qui se révèlent notamment lors des crises touchant autant la discipline que la profession.

La coupe, une manifestation des doctrines de résistance aux crises en architecture

La coupe, figuration abstraite, permet de visualiser le non visible : l’intérieur, l’extérieur, le sol, le ciel, ce qui les sépare, les relie ou les inclut l’un en l’autre. Elle fait apparaître les nuances de proportions et de rapports entre l’homme et l’architecture. Cela fait d’elle autant un dispositif de visualisation qu’un dispositif théorique ; une construction géométrique mais aussi déjà un dessin analytique.

Alors que les architectes disposent de technologies numériques qui offrent la possibilité de montrer les volumes tels qu’on veut les voir, la coupe montre les volumes tels qu’on ne les verra pas, mais tels qu’ils sont conçus, édifiés et tels qu’on en fait l’expérience sensible.

Interroger la coupe aujourd’hui, c’est prendre acte d’un contexte dans lequel les logiciels et maquettes 3D sont conçus de telle façon qu’il est quasi impossible de commencer à dessiner – et donc à penser – un projet d’architecture du point de vue de la coupe.

Par l’analyse de coupes faisant offices de manifestes, issues de traités, de publications, il s’agit de repérer les apports disciplinaires et professionnels de la coupe architecturale comme outil théorique rétroactif et réflexif dans la conception et dans l’enseignement.

Comment la coupe, comme instrument théorique et pratique d’un corps doctrinal, se positionne-t-elle dans le champ des études sur la représentation architecturale face aux crises professionnelles et aux mutations disciplinaires?

Mandana Bafghinia est architecte et plasticienne. Elle est doctorante en co-tutelle entre le Canada et la France.  Au Canada, sous la direction de Jean-Pierre Chupin dans le programme de doctorat individualisé en architecture de l’Université de Montréal au laboratoire LEAP, depuis septembre 2016. En France, sous la direction de Christian Montès et Manuel Appert, à l’université Lumière Lyon 2 dans le programme Géographie et aménagement de l’urbanisme, depuis janvier 2016. Pendant l’automne/hiver, elle a été invitée en tant que visiting scholar pour poursuivre ses recherches à l’Université de New York.

Mandana est titulaire d’un diplôme en architecture à l’université américaine EMU à Chypre en 2007. Elle est également titulaire d’une maîtrise en Art contemporain et Nouveaux Media en 2014 à l’université de Paris8 en France et en échange avec Académie des beaux-arts de Brera à Milan-Italie. Pendant sa participation au programme de recherche en architecture (post master) à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette en 2014-15, elle a développé des études préliminaires sur les gratte-ciels comme points de vue « d’intensité potentielle » sur le tissu urbain. Dans le cadre du laboratoire AMP à la Villette, elle a également participé, en tant que chercheuse, à la recherche subventionnée par la Mairie de Paris, « Mesure et démesure du Grand Paris », sous la direction scientifique de Philippe Nys depuis 2012. Dans le même cadre de recherche, elle a participé à un workshop en Chine à Chengdu sur le thème du « Mapping », avec l’université du Sichuan, et un deuxième workshop à Kyoto et Tokyo sur le thème du «Paysage Urbain». Sur les plans professionnels, Mandana a travaillé dans les agences en Iran et en France. Elle a également participé dans 3 expositions collectives à Paris.

Sa recherche doctorale examine les rapports entre les gratte-ciels et leur contexte urbain. Son objet est la tour, son accent principal portant sur la couronne et leurs plateformes d’observations dans leurs différentes dimensions et échelles, qu’ils soient vus depuis la rue (ou de la voie urbaine en général) ou au sein du skyline. La recherche propose d’inventorier, d’observer, de comparer et de catégoriser les couronnes des tours qui spécifient et identifient une ligne d’horizon, un skyline. Deux approches principales sont identifiées. La première est liée à l’opération de catégorisation des gratte-ciels identifiés spécifiquement par leurs plateformes d’observation, grands moments historiques de grandes architectures verticales du moderne au contemporain, à la suite recherche sur des moments rétroactifs de ces phénomènes iconiques. La seconde consiste à appuyer sur les théories de la narration dans la mesure où ces espaces génèrent des représentations et des visualisations créées par l’assemblage entre une tour, son couronnement et le paysage urbain qui l’environne, ce qui produit l’expérience du belvédère ; aussi ce que produit cette expérience.

Title: The summit’s gaze, or the skyscraper as beacon and observatory

Supervisor: Prof. Jean-Pierre Chupin

Thesis Summary: The dissertation considers skyscrapers as a transitional object within the architectural and the urban fields, focuses specifically on their summits, which are interpreted as dialogic constructs that transgress the opposition between seeing and being seen.

Since their appearance in Chicago and New York, skyscrapers expressing competitive business powers have shaped the skyline of the metropolis. Early skyscrapers were conceived to be seen looking up from the ground, but since the 1920s, architects have had the temptation of looking at the city from atop, creating observation areas.

The research will measure the expanded field in which the design process meets the perception of the observer, the viewing platform allowing for a re-conception of urban space and the shaping of new patterns. In another terms, these objects cannot be reduced to a semiotic system or a model of representation but rather represent a bequest of presence, allowing for the aesthetic experience of a mutual recognition from the observer and the designing architect.

Methodologically, the dissertation will develop at three distinct scales, corresponding to different historical, architectural and urban perspectives. The macro scale will respond to the evolution of the summit both as an interior and as an exterior skin. At the micro scale, a synchronic analysis will focus on three case studies: The Rockefeller Center in New York (1930-39), the Place Ville Marie in Montréal (1958-62) and the Tour Montparnasse in Paris (1969-73, and since 2017). Finally, at a meso scale, an analytic narrative will deal with the spatio-temporal experience of this ambiguous building.

Tiphaine Abenia est architecte et ingénieur en génie civil. Elle est doctorante dans le programme de doctorat individualisé en Architecture de l’Université de Montréal depuis septembre 2014. Elle effectue son doctorat en cotutelle entre le Canada (Université de Montréal –LEAP) et la France (ENSA de Toulouse –LRA), sous la direction conjointe de Jean-Pierre Chupin et Daniel Estevez.

Tiphaine est titulaire d’un diplôme d’ingénieur en génie civil décerné en 2011 par l’Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse (INSA). Elle est également titulaire d’une maîtrise en architecture obtenue en 2013 à l’ENSA de Toulouse. Son projet de fin d’études en architecture consistait en une étude de faisabilité pour la réhabilitation d’un hôpital abandonné emblématique de Buenos Aires : El Elefante Blanco. En 2014, ce projet a été lauréat du concours européen « Talent de Demain » lancé dans le cadre de la Biennale d’Architecture de Bordeaux.

Financée par un contrat doctoral de 3 ans du Ministère de la Culture français, la recherche doctorale de Tiphaine porte sur le potentiel des grandes structures urbaines abandonnées. Cette recherche vise à construire un dispositif de catégorisation de ces structures au regard des potentiels qu’elles recèlent. En particulier, la question du projet potentiel  -entendu comme la capacité latente de ces structures à catalyser des imaginaires de projet- est centrale. Dans le cadre de sa recherche doctorale, Tiphaine a documenté des structures situées en France (Paris), Argentine (Buenos Aires), Canada (Montréal) et Etats-Unis (Détroit).

La diffusion de ses premiers résultats de recherche dans des colloques internationaux a été soutenue par le Laboratoire d’Etude de l’Architecture Potentielle qui lui a accordé deux bourses de mobilité, ainsi que par la faculté d’aménagement de l’Université de Montréal (bourse de rayonnement). Deux de ses communications ont été primées, en France (RIDAAD, Lyon, 2015) et au Canada (Perspectives 360, Montréal, 2016).

Anne Cormier est architecte et professeure agrégée à l’École d’architecture de l’Université de Montréal.

Elle a dirigé l’École d’architecture de l’Université de Montréal de 2007 à 2015.  Elle est également membre fondateur de l’Atelier Big City. Depuis sa création, cet atelier s’est appliqué à développer des stratégies d’intervention innovantes et à spéculer sur le potentiel du domaine public. Les travaux de l’Atelier Big City portant sur l’architecture et la ville ont été réalisés dans le cadre de concours, d’appels d’idées, d’études exploratoires et de commandes directes. Avec l’Atelier Big City, Anne Cormier s’est méritée plusieurs distinctions dont le Prix de Rome du Conseil de Arts du Canada et le grand prix d’excellence de l’Ordre des Architectes du Québec. Elle a présenté et exposé ses travaux au Québec et à l’étranger. Anne Cormier est architecte et diplômée de l’Université McGill. Elle a également étudié l’architecture urbaine sous la direction de Jean-Louis Cohen à l’Unité Pédagogique d’Architecture Paris-Villemin (France). Avec l’Atelier Big City, elle a été invitée à enseigner en architecture par diverses institutions dont Cornell University, Rensselaer Polytechnic Institute, University of Toronto et University of Calgary. Elle a été membre du Bureau de l’Ordre des Architectes du Quebec (1993-1995), du comité de rédaction de la revue « ARQ » (1993-…) et du comité de redaction de la revue « Trames » (1990-95). Elle est présentement membre du comité des concours de l’OAQ (depuis 2009) et membre du Comité consultatif de l’urbanisme, du design et de l’immobilier de la Commission de la capitale nationale (Ottawa) (depuis 2008).

  • Livres
  • Chapitres de livres
  • Articles à comité
  • Articles de conférences et magazines
  • Expertises et recherche-création
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
2016Cormier, AnneAu sujet de l’architecture, du paysage et de l’interprétation in Plante, Jacques, Roquet, Nicholas (ed) Architectures d’exposition au Québec, Les publications du Québec, 2016, pp.44-49link
2017Cormier, AnneEmprunter l’autoroute et rester en ville: l’Atelier Big City sur l’autoroute Ville-Marie in Chupin, Jean-Pierre, Abenia, Tiphaine (ed) Du potentiel des grandes structures urbaines abandonnées / On the Potential of Abandonned Large Urban Structures, Potential Architecture Books, 2017, pp.62-67link
2018Cormier, AnneLe concours d’idée entre déterminisme et autonomie : Le cas des écoles in Martin, Louis, Lachance, Jonathan (ed) Du potentiel de l’hétéronomie et de l’autonomie en architecture /On the Potential of Heteronomy and Autonomy in Architecture, Potential Architecture Books, 2018, pp.52-57link
2019Cormier, AnneAu sujet de ceci et de cela in Cucuzzella, Carmela, Hammond, Cynthia (ed) Du potentiel du didactisme en architecture / On the potential of didacticism in architecture, Potential Architecture Books, 2019, pp.80-85
2020Cormier, Anne
Paré, Alexandra
Aldo Van Eyck : Jouer sur les lieux de la catastrophe (à paraître) in Chupin, Jean-Pierre (ed) Lieux et rituels de l’utopie et de la dystopie, Potential Architecture Books, 2020
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
2004Cormier, Anne
Pearl, Daniel
Au sujet du projet d’architecture, de la construction, du développement durable et de la maîtrise d’œuvre, in Trames, Revue de l'aménagement, 2004, p.96-106
2006Cormier, Anne
Cohen, Randy
Davies, H.
Head In The Clouds, in Journal or Architectural Education, Vol. 59, 2006, p.31-35
2007Cormier, AnnePrésentation publique d’un mémoire, sous le thème «Enrichir la qualité culturelle du cadre de vie», 2007
2009Cormier, AnneDépôt à l’Office de Consultation Publique de Montréal d’un mémoire au sujet du Quadrilatère Saint-Laurent, 2009
2016Cormier, AnneUn environnement total, in ARQ : Architecture-Québec, 177, 2016, pp.8-10
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
2002Cormier, AnneSous la bonne terre de Terrebonne : le nouveau théâtre du Vieux-Terrebonne, in ARQ : Architecture Québec, No. 120, 2002, pp.10-11
2002Cormier, AnnePlace des Arts : concours d’architecture et de design pour l’identification extérieure, in ARQ : Architecture-Québec, No. 119, 2002, pp.8-9
2002Cormier, Anne«Pourquoi construire moche?», in La Presse, 2002
2004Chupin, Jean-Pierre
Cormier, Anne
Bilodeau, Denis
Adamczyk, Georges
Lachapelle, Jacques
Concours d’architecture, pratiques réflexives et transferts analogiques, 2004, 66 pages
2004Adamczyk, Georges
Chupin, Jean-Pierre
Bilodeau, Denis
Cormier, Anne
Architectural competitions and new reflexive practices, 2004, 9 pages
2006Cormier, AnneVivre en centre-ville, in Éditorial du Catalogue des Concours Canadiens, 2006link
2006Cormier, AnneEntrevue pour une émission de télévision avec Piero Facchin, 2006
2007Cormier, AnneRecréer le logement social (2e concours du L.E.A.P), in Éditorial du Catalogue des Concours Canadiens, 2007link
2010Cormier, AnneLes jardins du « Y » des femmes, in ARQ : Architecture Québec / Le logement collectif deuxième partie, No. 150, 2010, pp.8-9
2010Cormier, AnneLe logement social: espace de création, d’innovation et de critique dans les centres-villes canadiens, in ARQ : Architecture-Québec / Le logement collectif deuxième partie, No. 150, 2010, pp.31-35
2016Cormier, AnnePerfect Seven, in Bordercrossing / Art + Architecture, No.2, 2016, p.129
2016Cormier, AnneUn environnement total, in ARQ, La revue d'architecture / Expo 67, No. 177, 2016, pp.8-10
2016Cormier, AnneBright Lights Big City: Rio Tinto Planetarium Competition, 2008, in Bordercrossing / Art + Architecture, No. 2, 2016, pp.70-72
2016Cormier, AnneD’identité et d’ailleurs – une relecture pour le relais, in ARQ : Architecture-Québec, No. 174, 2016, pp.23-25
2017Cormier, AnneUne table-ronde: Où va Montréal, in ARQ : Architecture-Québec / Grands projets - Petits projets, No. 180, 2017, pp.30-35
2017Cormier, AnneUn fabuleux territoire de 268 hectares, in ARQ : Architecture-Québec / De Terres des hommes au Parc Jean-Drapeau, No. 178, 2017, p.5
2017Cormier, AnneConcevoir sur les îles, deux entrevues, in ARQ : Architecture-Québec / De Terres des hommes au Parc Jean-Drapeau, No. 178, 2017, pp.19-23
2019Cormier, AnneLe projet : décliner la ville au futur antérieur, in ARQ, architecture et design Québec, 2019, pp.9-11
2019Cormier, AnneEn amont et en aval, la part du dessin dans le dessein, in ARQ, architecture et design Québec, 2019, pp.8-9
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
2018Cormier, AnneÉquipe lauréate à la 2e étape du concours pour Lieu de diffusion spécialisée danse, théâtre pour l’enfance et la jeunesse de Sherbrooke, 2018
2019Cormier, AnneÉquipe finaliste à la 2e étape du concours pour l’agrandissement de la Bibliothèque de Rivière-du-Loup, 2019
2016Cormier, AnneU: Projet de Logements, Montréal, 2016
2016Cormier, AnneBrin d’Elles: Projet de logement social, Montréal, 2016
2016Cormier, AnneProjet du Centre culturel Notre-Dame-de-Grâce, Montréal, 2016
2017Cormier, AnneÉquipe finaliste à la 2e étape du concours pour la transformation du Musée d’art contemporain de Montréal, 2017
2017Cormier, AnneÉquipe finaliste à la 2e étape du concours pour l’agrandissement et la rénovation de la bibliothèque l’Octogone, Montréal, 2017
2017Cormier, AnneMaison des gens de lettres: Projet institutionnel, Montréal, 2017
2015/01/16Cormier, AnneExposition monographique des travaux de l’Atelier Big City, Musée de la civilisation, Québec, 2015/01/16
2015/10/23Cormier, AnneOeuvres choisies, exposition de groupe « Montréal Jamais construit 1990-2015 », Maison de l’architecture du Québec, Montréal, 2015/10/23
2003Cormier, AnneJ’cours les concours – L’architecture en concours au Québec 2000-2002, 2003
2002Cormier, AnneMonopoly, 2002
2004Cormier, AnneIdentification du Quartier des Spectacles, 2004
2006Cormier, Anne« Exte », œuvre produite dans le cadre de l’exposition Archi-Fictions, 2006
2006Cormier, AnneBibliothèque de Charlevoix, 2006
2009Cormier, AnneParticipation à l’exposition « Penser tout haut faire l’architecture », 2009
2008Cormier, AnneProjets exposés à la Biennale de Venise, « 41º to 66º : Architecture in Canada – Region, Culture, Tectonics », 2008
2004Cormier, AnneLa tête dans les nuages, 2004
2002Cormier, AnneGarden Party, 2002
2002Cormier, Anne
l’ŒUF,
NIP,
Sous la bonne terre de Terrebonne : le nouveau théâtre du Vieux-Terrebonne, 2002
2002Cormier, AnneEchangeur, 2002

Pierre Boudon est professeur chercheur associé à l’École d’architecture de l’Université de Montréal.

Pierre Boudon a été professeur titulaire à l’Université de Montréal dans le domaine des sciences de la communication. Il est actuellement directeur de recherche associé au Lalicc, (Paris, Sorbonne) ainsi qu’au Leap (laboratoire d’étude d’architecture potentielle) de l’Université de Montréal. Il est un des fondateurs d’une sémiotique des lieux (revue Communications 27, Paris, 1976) dont un premier volume, Introduction à une sémiotique des lieux Klincksieck (Paris, 1981), constitue la synthèse des travaux entrepris dans les années 70. Il est l’auteur de nombreux articles dans les principales revues de sémiotique et de linguistique. Cette activité porte, d’une part sur l’analyse des formes architecturales et territoriales, d’autre part, sur les analyses du discours. Outre le premier volume mentionné, il est l’auteur de trois autres ouvrages : Le paradigme de l’architecture (Éditions Balzac, Montréal, 1992), Le réseau du sens, une approche monadologique pour la compréhension du discours en deux volumes (Peter Lang, Berne, vol I : 1999, vol II : 2002), Le champ sémantique de la parenté, rapport langage et représentation des connaissances (L’Harmattan, Paris, 2002). Un site Internet est disponible sur le site du L.e.a.p. :

  • Livres
  • Chapitres de livres
  • Articles à comité
  • Articles de conférences et magazines
  • Expertises et recherche-création
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
2020Boudon, PierreTempla : les territoires de l’architecture (mélanges offerts à Pierre Boudon) (à paraître), Potential Architecture Books, Montréal, 2020
2002Boudon, PierreLe réseau du sens II, Extension d’un principe monadologique à l’ensemble du discours, Peter Lang, Berne, 2002
ISBN 9783906768694
link
2013Boudon, PierreL’architecture des lieux, sémantique de l’édification et du territoire, Infolio, Gollion (Suisse), 2013
ISBN 9782884746434
link
1981Boudon, PierreIntroduction à une sémiotique des lieux, Presses de l'Université de Montréal, Montréal, 1981
ISBN 9782760604599
link
1992Boudon, PierreLe paradigme de l’architecture, Balzac, Paris, 1992
ISBN 9782921425106
link
1999Boudon, PierreLe réseau du sens I, Une approche monadologique pour la compréhension du discours, Peter Lang, Berne, 1999
ISBN 9783906761954
link
2002Boudon, PierreLe champ sémantique de la parenté, rapport entre langage et représentation des connaissances, L'Harmattan, Paris, 2002
ISBN 9782747520386
link
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
2002Boudon, PierreAnalyse sémiotique d’une ville de Julien Gracq in Ouellet, P., Harel, S., Lupien, A., Nouss, A. (ed) Identités narratives, mémoire et perception, Presses de l'Université de Laval, 2002link
2004Boudon, PierreL’Oeuvre d’art comme expression spatiale in Sobieszczalski, M., Lacroix, C. (ed) Spatialisation en Art et Sciences Humaines, Peter Louvin, 2004link
2005Boudon, PierreLa force architectonique du lien in Le projet tectonique, Infolio, 2005, p.93-111link
2005Boudon, PierreLa question du trait, quasi-topologie et signification in Acte du Colloque Rôle de l'esquisse architecturale dans le monde numérique, EVCAU, 2005, p.173-188
2008Boudon, PierreLe monde de l’adolescence ou la perte de l’autorité in Darrault, Y., Fontanille-Klock, I. (ed) Les Âges de la vie, Presses Universitaires de France, 2008
2008Boudon, Pierre« Le processus architectural et la question des lieux » (20 pages) in Sémiotique et Architecture : quel apport offre cette discipline à une science du projet ?, Éditeur du numéro spécial en ligne des Nouveaux Actes Sémiotiques, 2008
2010Boudon, PierreLes ordres de la figuration in La sémiotique visuelle : nouveaux paradigmes, L’Harmattan, 2010, p.133-155link
2013Boudon, PierreCompte rendu de lecture de l’ouvrage de Patrizio Ceccarini (Tome 1 : La structure fondatrice gothique. Théologie, Sciences, Architecture, au XIII siècle à St Denis / Tome 2 : Le système architectural gothique. Théologie, Sciences, Architecture, au XIII siècle à St Denis) in Les cahiers de la recherche architecturale et urbaine, Editions du Patrimoine, 2013
2014Boudon, PierreEntretien avec Pierre Boudon in Biglari, Amir (ed) Entretiens sémiotiques, Lambert-Lucas, 2014, pp. 93-109link
2014Boudon, PierreL’architecture comme forme symbolique in Hyppolite, P., Leygonie, A., Verlay, A. (ed) Architecture et littérature, une interaction en question (20e et 21e siècles), Presses Universitaires de France, 2014, p. 21-34link
2015Boudon, PierreValeurs architecturales et typicité catégorielle in Biglari, Amir (ed) Valeurs, Aux fondements de la sémiotique, L'Harmattan, 2015link
2017Boudon, PierreIncidences théoriques à partir de l’expérience, « Berlin : un archipel vert », 1977 in Chupin, Jean-Pierre, Abenia, Tiphaine (ed) Du potentiel des grandes structures urbaines abandonnées / On the Potential of Abandonned Large Urban Structures, Potential Architecture Books, 2017, pp.76-81link
2017Boudon, PierreRéévaluation de la notion de « signe » dans la théorie sémiotique postgreimassienne in Actes du congrès de l’Association Française de Sémiotique : Greimas aujourd’hui, l’avenir de la structure, 2017
2020Boudon, Pierre
Palombi, Lucie
La traversée du paysage : Punta Pite, Chili (à paraître) in Chupin, Jean-Pierre (ed) , Potential Architecture Books, 2020
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
2009Boudon, PierreShip as a Space Locus, Architecture as a Space Fabrica, in Semiotica, 2009
2009Boudon, PierreL’architecture comme cosmos, in Archée, revue éléctronique, 2009link
2010Boudon, PierreDrawing strategies: Schematic thought in architecture, in ELSA Space, Time, Semiotics, 2010, 91-112
2011Boudon, PierreLa main comme être collectif, in Signata, Annale de Sémiotique, 2011, 2011
2013Boudon, PierreCompte-rendu de lecture de l’ouvrage de Paolo Amaldi, «Architecture, Profondeur, Mouvement», in Les cahiers de la recherche architecturale et urbaine, La modernité suspendue, n°28, 2013
2014Boudon, PierreTerritorialité et édification, in Nouveaux actes sémiotiques, 2014
2018Boudon, PierreLe templum en tant qu’articulation complexe, in Signatures, 9, 2018, pp.539-550
2018Boudon, PierreLa monumentalité comme atemporalité, in Les controverses du monument, Léav, Numéro hors-série, sous la direction de Maud Nÿs, 2018, pp.73-80
2019Boudon, PierreUn dispositif de catégorisation à la base d’un processus sémiotique d’agrégation (à paraître), in Formes symboliques, édition en ligne publiée en 2016, 2019
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien
2001Boudon, PierreAldo Van Eyck ou la modernité repensée, 2001
2005Boudon, PierreL’entrelacs architectural (ou le « jeu des passages »), in Protée revue internationale de théories et pratiques sémiotiques, 2005, p.9-18
2006Boudon, PierreUne approche « distribuée » de la théorie de la quantification, 2006, p.11-22
2006Boudon, PierreTotalisation et quantification discursive, 2006, p.735-749
2008Boudon, Pierre (sous la direction de)Sémiotique et architecture : quel apport offre cette discipline à une science du projet?, in Numéro spécial des Nouveaux Actes Sémiotiques, Volume d’hommage à Alain Rénier, 2008link
2011Boudon, PierreLa question du genre comme nœud de relations sémantiques, in Nouveaux Actes Sémiotiques, Recherches sémiotique, 2011link
2012Boudon, PierrePenser l’espace public à travers les lieux de grande affluence, 2012
2014Boudon, PierreCe que dit la philosophie de l’architecture, in Philosophie, 2014
2017Boudon, PierreRéévaluation de la notion de « signe » dans la théorie sémiotique postgreimassienne, 2017, p.55
search
AnnéeAuteurTitrePDFLien