Lucie Palombi

Lucie.jpg

Lucie Palombi est architecte diplômée de l’École d’Architecture de Versailles (France).

Projet doctoral : Textualité et projet en architecture

Approche herméneutique et comparative de l’écrit en situation de concours

Au croisement de deux disciplines apparemment disjointes – l’architecture et l’écriture – repose la textualité. Si le texte peut sembler secondaire par rapport aux pratiques du dessin et du modèle, des écrits rédigés par des architectes nous sont parvenus depuis la plus haute Antiquité. Certains d’entre eux sont même devenus des monuments littéraires : De l’architecture (Vitruve, 15 avant J.-C.), L’art d’édifier (Leon Battista Alberti, 1485), L’architecture considérée sous les rapports de l’art, des mœurs et de la législation (Claude-Nicolas Ledoux, 1804), ou encore Vers une architecture (Le Corbusier, 1923)  – l’un des livres les plus lus du XXème siècle -, autant d’ouvrages publiés par de grands éditeurs de littérature. La discipline architecturale connaît une production livresque considérable entre traités, manifestes, monographies, textes de présentation de projets, romans et autobiographies. Il existe même des prix qui soulignent l’excellence des ouvrages d’architecture : le Grand Prix du Livre de la ville de Briey, le Prix du livre de l’Académie d’Architecture, le Prix Alice Davis Hitchcock, ou encore le Prix DAM (Deutsches Architecktur Museum). La textualité architecturale est doublement en concours : parfois, le texte accompagne le projet d’architecture en situation de concours ; d’autres fois, la textualité est l’objet même du concours.

Dans cette thèse, nous cherchons à comprendre la nature de la textualité en architecture, ou, plus précisément, les attributs des écrits rédigés par des architectes – dont le rôle premier est apparemment de concevoir des bâtiments avec le dessin – ou l’image – comme outil privilégié. Qu’est-ce qui caractérise l’écriture en architecture ? Que cherche à combler la textualité ? Peut-on identifier une sorte d’identité architecturale véhiculée par le texte seul ? Les objectifs de notre projet de recherche sont les suivants : (1) Contribuer à une théorisation de l’écriture primée (2) Raffiner les connaissances sur la textualité en architecture. Notre démarche scientifique sera essentiellement d’ordre herméneutique et comparative. L’analyse discursive usera de la capacité de la représentation en architecture à séparer texte et image.

scroll to top