Chupin, Jean-Pierre, « L’analogie ou les écarts de genèse du projet d’architecture » in Genesis (revue de génétique littéraire du CNRS), n° 14, numéro spécial portant sur l’architecture en collaboration avec le Centre Canadien d’Architecture. (Sous la direction de Pierre-Marc de Biasi et Réjean Legault). Paris, septembre 2000. Pages : 67 à 91

Chupin, Jean-Pierre, « L’analogie ou les écarts de genèse du projet d’architecture » in Genesis (revue de génétique littéraire du CNRS), n° 14, numéro spécial portant sur l’architecture en collaboration avec le Centre Canadien d’Architecture. (Sous la direction de Pierre-Marc de Biasi et Réjean Legault). Paris, septembre 2000. Pages : 67 à 91

L’ambition d’une explicitation méthodique de la genèse du projet d’architecture est une initiative qui revient en grande partie aux chercheurs anglo-saxons. Or, contrairement à ce que l’on pense parfois dans les écoles françaises, la filière des « design methods » est encore très active. L’histoire des approches méthodologiques de ces trente dernières années est d’ailleurs si riche qu’elle permet déjà de poser quelques balises, sinon quelques phares, à l’intention des voyageurs désireux de naviguer dans les eaux troubles des documents de la conception architecturale. C’est l’intention du présent article que de signaler quelques impasses caractéristiques, mais également quelques représentations parmi les plus pérennes, des tentatives de modélisation des phases fondamentales de la conception. Ceci ne veut pas dire que l’on confonde ici les perspectives génétiques et méthodologiques : il est encore trop tôt pour se prononcer sur l’avenir d’un tel espace analogique. Plus simplement, on admettra que le fait d’interroger la genèse d’un document de projet revient inévitablement à se confronter à la genèse d’une conception, à la formulation souvent implicite d’une modélisation, et qu’en la matière il est des circularités à éviter et d’autres, inévitables.

Taille : 5.73 M
scroll to top