Aurélien Catros, doctorant à la CRC-ACME, publie un article sur les modèles de jeu reconstructifs

Les jeux vidéos tels qu’Assassin’s Creed reproduisent-ils fidèlement les villes telles qu’elles l’étaient historiquement? Un questionnement auquel Aurélien Catros et Maxime Leblanc, doctorants en architecture, ont répondu au travers de leur article sur les modèles de jeu reconstructifs.

Aurélien Catros et Maxime Leblanc écrivent conjointement un article sur les modèles de jeu reconstructifs en s’appuyant sur une comparaison entre le jeu vidéo Assassin’s Creed III et une carte de Boston datant de 1775 afin de déterminer à quel point les villes historiques sont reproduites fidèlement dans les jeux vidéos. Les compères sont tous deux étudiants au doctorat en Architecture. Leurs recherches auront permis de souligner le fait qu’un sentiment de vraisemblance n’est pas obtenu par une exactitude totale, mais par des combinaisons spécifiques d’éléments historiques suffisamment précis. Aurélien Catros étudie à l’Université de Montréal, tandis que Maxime Leblanc étudie à l’Université McGill. Si vous désirez accéder à cette publication, celle-ci est disponible gratuitement sur la page des publications en libre accès du site web de la CRC-ACME.