Lucie Palombi, étudiante au doctorat individualisée sous la direction de Jean-Pierre Chupin, reçoit une bourse de doctorat en recherche du Fonds de Recherche Société et Culture du Québec, d’une valeur de 77 000$ échelonnés sur 4 ans (de 2020 à 2024) pour le projet de recherche intitulé « La mise en compétition de l’écriture en architecture. Herméneutique du texte gagnant et de l’ouvrage primé », attaché à la Chaire de Recherche en Architecture, Concours et Médiations de l’Excellence

Mandana Bafghinia, étudiante au doctorat individualisé en architecture sous la direction de Jean-Pierre Chupin, reçoit la bourse Cardinal et Hardy, d’une valeur de 8000$, pour le projet de recherche « Habiter les toits, dialogue dans l’ombre des immeubles de grande hauteur », attaché à la Chaire de Recherche en Architecture, Concours et Médiations de l’Excellence

Le vendredi 24 janvier 2020, à la Maison de la recherche de l’Université de Toulouse, Adrienne Costa, doctorante en cotutelle entre L’Université de Toulouse (Jean Jaurès) + ENSA Toulouse et l’École d’architecture de l’Université de Montréal a soutenu une thèse intitulée : Voir l’espace en coupe. Exploration du rôle de la coupe dans la conception de l’espace moderne. Sous la présidence de la professeure Françoise Blanc (ENSA Toulouse) et outre les directeurs de thèse (Rémi Papillault et Jean-Pierre Chupin) le jury était composé de : Virginie Picon-Lefevre (rapporteure ENSA Paris-Belleville) et Estelle Thibault (rapporteure ENSA Paris-Belleville), de Juan Torres (Université de Montréal) et de Karim Basbous (ENSA Paris-Val-de-Seine).

28 mars 2019 : Lucie Palombi a reçu le prix scientifique, le prix du public et le prix du meilleur résumé du Colloque Perspectives 360 organisé par l’Association des Cycles Supérieurs de la Faculté de l’Aménagement pour la présentation de son projet doctoral en 6 minutes. Les fonds lui ont été remis par l’Observatoire Ivanhoé Cambridge.

25 octobre 2019 : À l’occasion de la cérémonie de lancement du Festival de l’Institut Royal d’Architecture du Canada, Lucie Palombi s’est vu remettre une bourse de 5000$ pour l’écriture d’un essai de 1000 mots.

Son texte prend la forme d’une lettre à Le Corbusier. Elle lui écrit que les descriptions de son journal de voyage l’ont inspirée, tout comme les descriptions de l’Amérique du Nord au 19e siècle, de Paris au 20e siècle et des jardins de Versailles de divers auteurs qu’elle a lus au fil des ans. Ces lectures l’ont amenée à se demander « Peut-on sculpter le monde avec des mots et du papier ? » Les voyages décrits en des lieux éloignés par la lecture lui ont permis de comprendre que les « histoires, réelles ou fantasmées, donnent du sens aux lieux les plus muets ». Commentaire du jury : Le texte est intelligent et original dans sa forme et dans son contenu, en plus d’être magnifiquement écrit. Il révèle un nouvel esprit analytique, apte à contribuer à la discipline en pensée et en acte.