accueil

Dirigée par Jean-Pierre Chupin, depuis l’Université de Montréal, la Chaire ACME contribue à l’amélioration de la qualité des environnements construits. Les projets de recherche,  concours d’idées, expositions critiques et bases de données interrogent la capacité des édifices et des espaces publics à correspondre aux attentes en termes d’équité, de valeur sociale et de durabilité. Ces problématiques sont abordées au prisme des prix d’excellence et des concours compris comme des filtres épistémologiques et des dispositifs de médiation.

NOUVELLES

PERSONNES

Une doctorante en architecture reçoit une prestigieuse bourse Trudeau

Paloma Castonguay-Rufino, étudiante au doctorat individualisé en architecture à l'École d'architecture de la Faculté de l'aménagement, a été sélectionnée comme boursière 2024 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau. Cette année, près de 450 candidatures ont été soumises, provenant d’une quarantaine d’universités canadiennes et d’une soixantaine d’universités de partout dans le monde. Paloma Castonguay-Rufino est étudiante au doctorat individualisé en architecture à l’Université de Montréal sous la direction du professeur Jean-Pierre Chupin. Après avoir complété un baccalauréat et une maîtrise en architecture, elle a réalisé un stage professionnel en conservation du patrimoine bâti. Son travail de recherche doctorale se situe à l’intersection de considérations environnementales, patrimoniales et sociales. Dans une perspective réflexive, elle pose un regard critique sur la notion de patrimoine industriel à l’échelle du Canada, à travers l’analyse de projets contemporains qui réutilisent les vestiges industriels urbains. Paloma est impliquée dans des projets collaboratifs de recherche, en particulier le partenariat CRSH « Qualité de l’environnement bâti au Canada : Feuilles de route vers l’équité, la valeur sociale et la durabilité » dirigé par la Chaire de recherche du Canada en Architecture, Concours et Médiations de l'Excellence. Elle s’est engagée auprès de la relève par du mentorat de projets étudiants en architecture, comme bénévole au Comité de la relève d’Héritage Montréal, ainsi que dans des activités éditoriales au sein de différentes publications en aménagement. Elle est membre du conseil d’administration de l’Association québécoise pour le patrimoine industriel (AQPI).
ÉVÉNEMENTS

Programme de la convention HALIFAX 2024 : Premières versions des 14 feuilles de route vers la qualité

Principes et objectifs de la troisième convention annuelle de partenariat du CRSH sur la qualité En 2023, nous avons invité tous les partenaires et participants à la convention annuelle du partenariat de recherche du CRSH sur la qualité, organisée par l'Université de Calgary, afin de rendre compte des expériences positives vécues dans l'environnement bâti. L'apprentissage des meilleures méthodes de collecte des "expériences vécues" de la qualité est devenu une caractéristique majeure des 14 projets situés à travers le Canada. Cette pratique vise à améliorer notre compréhension de la signification réelle de la qualité dans la vie quotidienne des non-experts. Force est de constater que cette pratique n'est pas encore devenue un protocole de conception courant dans la plupart des milieux professionnels. Nous devons reconnaître qu'il s'agit là d'un résultat de notre projet collectif après deux années d'échanges intersectoriels. L'expérience vécue concerne les connaissances, les perceptions et les sentiments personnels au sein d'un monde dans lequel nous vivons. Nos réponses reflètent ces points de vue personnels et significatifs, contrairement aux descriptions documentées ou plus formelles. En 2024, tous les partenaires et participants ont été invités à rendre compte d'un résultat positif basé sur leur propre expérience du projet après deux ans. Ce sera le sujet du premier café-atelier lors de la Convention d'Halifax : Quels sont, selon vous, les principaux résultats positifs de notre recherche partenariale sur la qualité ? Comment pensez-vous que ces deux années de travail aux niveaux local et national ont contribué à modifier votre compréhension et votre définition de la qualité de l'environnement bâti ? L'environnement bâti est un projet collectif et, même si les concepteurs sont un élément crucial du processus global, ils ne peuvent pas se considérer comme les seuls responsables, et donc comme le seul point de référence d'une feuille de route vers la qualité. C'est là que la notion de "partenariat" devient essentielle pour élever la barre de la qualité pour tous. Qu'est-ce qu'une "feuille de route pour la qualité" à ce stade de notre partenariat de recherche ? L'un des principaux résultats de notre projet, qui rassemble les points de vue des citoyens, des villes, des professionnels et des chercheurs, a toujours été de produire au moins 14 feuilles de route vers une plus grande qualité de l'environnement bâti au Canada. Cet objectif a été inscrit dans le titre même de la proposition de subvention dès le premier jour, et nous avons émis l'hypothèse que cette approche renouvelée de la qualité se situait à l'intersection de l'équité et de la durabilité et que, en tant que telle, cette hypothèse commune définissait la nouvelle valeur sociale des environnements bâtis. Pour Halifax 2024, les 14 équipes de partenaires ont été chargées de partager une première présentation de leur feuille de route pour élever le niveau de qualité. Bien qu'il s'agisse de premières esquisses, le fait que nous ayons acquis une meilleure compréhension des situations exemplaires à transformer appelle désormais des feuilles de route orientées vers l'action et non plus seulement vers la connaissance. Chaque feuille de route incorpore son propre angle de travail localisé et spécifique comme point de départ vers une forme de généralisation. Ainsi, les 14 feuilles de route présentées dans la salle d'exposition de l'école d'architecture de Dalhousie University ne sont pas génériques. Elles incarnent une série d'instructions ou de "principes actifs" qui sont autant de moyens d'atteindre une destination. Pour passer de la recherche à l'action, il faut clarifier chacune des 14 destinations. Celles-ci sont intimement liées à la situation qualitative problématique que les projets explorent depuis plus de deux ans, mais la destination peut en effet différer de la question de recherche. Ces objectifs doivent être formulés comme des projets ou des entreprises de transformation pour ouvrir la voie à une meilleure qualité spécifique à chaque situation et à chaque échelle. Toutes les équipes s'efforcent encore d'alterner la recherche de nouvelles connaissances et l'action transformatrice. Le titre d'une feuille de route n'est pas le titre d'un projet de recherche. Les 14 feuilles de route sont donc des manières différentes de répondre à la même question : Comment élever le niveau de qualité - le plus rapidement possible - compte tenu de la diversité des situations construites ? Cette troisième convention nationale en personne a été entièrement repensée par le comité de pilotage comme une série de 4 cafés-ateliers. Ces ateliers sont destinés à nous permettre de nous rencontrer, bien sûr, mais aussi d'apprendre à travailler ensemble à plusieurs voix. Ces ateliers sont conçus comme des espaces dans lesquels les partenaires peuvent travailler ensemble pour discuter et répondre à des questions organisées autour de quatre thèmes principaux (résultats, diffusion, feuilles de route et stratégie nationale). Pour améliorer la qualité des échanges, les participants sont divisés en petits groupes (max. 15) et restent avec le même groupe tout au long des 4 cafés-ateliers. Chacun de ces ateliers est animé par une équipe de deux modérateurs qui s'assurent que le processus est mis en œuvre et que les participants travaillent sur les questions qui leur sont soumises. Une équipe d'étudiants est chargée de prendre des notes, d'enregistrer et de rendre compte des ateliers à la fin de chaque journée. Nous avons le privilège d'accueillir un groupe plus important d'étudiants et un nouveau groupe de jeunes partenaires autochtones grâce au soutien généreux de l'IRAC+RHF+OAA. Au nom du Conseil de gouvernance et du Comité directeur, je tiens à remercier chaleureusement la grande équipe de professeurs et d'étudiants de Dalhousie University pour leur généreuse hospitalité. Nul doute que cette convention marquera un tournant dans notre parcours ! Jean-Pierre Chupin, PhD, Professeur, Architecte MOAQ, MIRAC. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en architecture, concours et médiations d'excellence, Université de Montréal, et directeur du partenariat de recherche du CRSH sur la qualité de l'environnement bâti au Canada.
PUBLICATIONS

Analogical Thinking in Architecture. Connecting Design and Theory in the Built Environment (New York : Bloomsbury Publishing, 2023), un nouveau livre de Jean-Pierre Chupin

Ce livre propose une exploration approfondie de l'utilisation riche et persistante de la pensée analogique dans l'environnement bâti. En comparant les points de vue sur le rôle des analogies et des métaphores exprimés par d'éminentes personnalités de l'architecture et des disciplines connexes du XVIIe siècle à nos jours, ce livre montre comment le « monde analogique du projet » se révèle être un champ largement ouvert d'interactions créatives et cognitives.
PERSONNES

Comment recueillir la diversité des expériences vécues de la qualité?

La Ville de Montréal sélectionne la Chaire de recherche du Canada en architecture pour une recherche sur l’expérience vécue de la qualité par les usagers des édifices publics. Jean-Pierre Chupin, Bechara Helal et Carmela Cucuzzella développeront un protocole de collecte des expériences vécues avec les doctorantes et doctorants : Firdous Nizar, Paloma Castonguay-Rufino, Yolene Handabaka, Shantanu Biswas Linkon, Cyrille Tchango Ngamaleu du programme de PhD individualisé en architecture. La proposition de l’équipe de la Chaire de recherche du Canada en architecture, concours et médiations de l’excellence (CRC-ACME) a été sélectionnée dans le volet 1 de l’appel « Développer ensemble une plus forte culture du design – édition 2 » (Appel de proposition 2023-2024). Projet : Protocole d’enquête et d’évaluation qualitative de la valeur sociale des édifices publics par le recueil d’expériences vécues par les usagers Description : Protocole d’évaluation post-occupationnel de la qualité fournissant des méthodes de collecte et d’analyse de témoignages sur l’expérience vécue dans les lieux et les édifices municipaux, et création d’un recueil de récits et de fiches d’expériences vécues remarquables. L’objectif étant de mieux comprendre les facteurs qui influencent la qualité de l’expérience vécue dans les lieux et les édifices municipaux. Le projet permettra d’enrichir les stratégies et les actions visant à pérenniser la qualité qui sont présentées dans la Trousse qualité Design Montréal (section Opération qualité). Il contribuera aussi à l’atteinte des résultats du plan stratégique Montréal 2030, notamment en ce qui a trait à la priorité suivante :  Priorité 19 – Offrir à l’ensemble des Montréalaises et Montréalais des milieux de vie sécuritaires et de qualité, et une réponse de proximité à leurs besoins Plus d’information sur la CRC-ACME : https://crc.umontreal.ca Plus d’information sur le programme de Design Montréal : https://designmontreal.com/appels/developper-ensemble-une-plus-forte-culture-du-design-edition-2?section=3948
PERSONNES

Jean-Pierre Chupin à Radio Canada sur les principes de Chandigarh et les dérives de l’utopie corbuséenne

Jean-Pierre Chupin invité à l’émission Tout Terrain (Janic Tremblay) de Radio Canada pour réfléchir sur l’actualité et les dérives des conceptions de l’architecture et de la ville développées par Le Corbusier à Chandigarh en Inde. À l'occasion du Festival international du film sur l'art (FIFA) à Montréal, le the film The Power of Utopia - Living with Le Corbusier in Chandigarh sera diffusé. Lorsque l'architecte Le Corbusier a conçu la ville de Chandigarh, en Inde, il imaginait une ville qui permettrait une interaction harmonieuse entre ses habitants et habitantes, et l'environnement. Pour certaines personnes, cela représentait un progrès et un succès, alors que pour d'autres, il s'agit là d'un échec. Janic Tremblay s'entretient sur le cas de Chandigarh et plus largement sur l'architecture et l'urbanisme pensés par Le Corbusier avec Jean-Pierre Chupin, professeur à l'École d'architecture de l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en architecture, concours et médiations de l'excellence. Pour écouter le segment de l’émission du dimanche 10 mars 2024 : https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/tout-terrain/segments/reportage/483840/lurbanisme-de-le-corbusier-entrevue-avec-jean-pierre-chupin?utm_source=UdeMNouvelles&utm_campaign=2b79e1ac86-RSS_RP_Publique&utm_medium=email&utm_term=0_5cf28dd13d-2b79e1ac86-333921406
PERSONNES

Deux doctorantes soutiennent leur thèse de doctorat individualisé en architecture (Mandana Bafghinia et Lucie Palombi)

Mandana Bafghinia, doctorante en cotutelle entre l’Université de Montréal et l’Université Lyon 2, sous la codirection de Jean-Pierre Chupin et de Manuel Appert a soutenu sa thèse : The Skyscraper’s Summit, as a Beacon and a Viewing Platform: New York, Paris, Montreal, Shanghai Le 14 décembre 2023 Directeurs de thèse : Université de Montréal : Professeur Jean-Pierre Chupin, Architecture Université Lyon 2 : Professeurs Christian Montes et Manuel Appert, Géographie Membres du jury : Professeur William Straw, examinateur externe, McGill University Professeur Xiangning Li, membre du jury, Tongji University Izabel Fraga Do Amaral E Silva, Président rapporteur, Université de Montréal Carmela Cucuzzella, doyenne, Faculté de l’aménagement, Université de Montréal https://architecture.umontreal.ca/lecole/nouvelles/nouvelle/news/detail/News/avis-de-soutenance-de-these-de-mandana-bafghinia/ Lucie Palombi, doctorante sous la direction de Jean-Pierre Chupin a soutenu sa thèse : De la textualité du projet professionnel en situation de concours en architecture: herméneutique et comparaison de textes liés à des projets lauréats de concours d’architecture au Québec entre 2010 et 2020 Le 15 janvier 2024 Directeur de thèse : Professeur Jean-Pierre Chupin, Faculté d'aménagement – École d'architecture, Université de Montréal Membres du jury : Pierre Chabard, examinateur externe, École nationale supérieure d'architecture de Paris Alice Covatta, membre du jury, Faculté d'aménagement – École d'architecture, Université de Montréal Izabel Fraga Do Amaral E Silva, présidente, Faculté d'aménagement – École d'architecture, Université de Montréal Michel Max Raynaud, représentant de la doyenne, Faculté de l’aménagement, Université de Montréal https://architecture.umontreal.ca/lecole/nouvelles/nouvelle/news/eventDetail/Event/avis-de-soutenance-de-these-de-lucie-palombi-1/
PUBLICATIONS

Jean-Pierre Chupin présente la neuroarchitecture dans le journal La Presse

À l’occasion de la semaine de l’accessibilité au Sénat, le journal La Presse se fait l’écho de la recherche coordonnée par des chercheurs de l’Université de Montréal membres du LEAP et du partenariat CRSH sur la qualité. Cliquer ici pour lire l’article.
PUBLICATIONS

The Rise of Awards in Architecture, un nouveau livre édité par Chupin, Cucuzzella et Adamczyk

The Rise of Awards in Architecture est la première étude scientifique à se concentrer sur les prix décernés dans le domaine de l'architecture et de l'environnement bâti. Que symbolisent, incarnent et mesurent ces prix? Découvrez les réflexions des auteurs sur leurs chapitres respectifs en vidéo!
ÉVÉNEMENTS

Vidéo de la table ronde : Que vaut un prix d’architecture?

Autrefois symbole d’excellence et d’exception, les prix d’architecture et de design, qui visent à récompenser des réalisations, se sont multipliés de façon exponentielle ces dernières années. Ce débat fut consacré à des interrogations quant à la valeur accordable à ces prix, considérant leur démultiplication.

BILLETS SCIENTIFIQUES

ABOLIR LES CATÉGORIES DE PRIX NE GARANTIT NI L’ÉQUITÉ, NI L’OUVERTURE
27 septembre 2023 / Annie Thao Vy Nguyen (Étudiante) + Jean-Pierre Chupin, Ph.D.
SONDAGE VERSUS CONCOURS : SIMULACRE ET DÉMOCRATIE
11 septembre 2023 / Jean-Pierre Chupin et Jacques White